LOGO plongeur baroudeur 2018

1/ LE FAIRE SOUS FORME DE STAGE

1-dmt-portant-bouteille
S’il y a bien un conseil à suivre, c’est celui-là. Si vous voulez que votre divemaster soit une réussite, choisissez une formule sous forme de stage (internship en anglais). C’est à dire que vous travaillerez pour le centre, vous l’aiderez au quotidien, assisterez les divemasters et les instructeurs et normalement vous plongerez tous les jours ! Il n’y a pas mieux pour passer d’un plongeur « loisir » à un plongeur expérimenté !

Les stages vont de 6 semaines à 3 mois.

Pour plus d’info, voir l’article : « les 8 raisons de faire son divemaster en stage (internship) ? »

2/ PRIX : NE PAS PAYER SON DIVEMASTER

2-logo-economie.jpg
Le prix des formations peut varier en fonction des destinations, mais en moyenne la formation brute avec frais PADI ou SSI est aux alentours de 1000-1200$. Mais il y a certains endroits où vous aurez la possibilité de ne pas payer votre formation (vous paierez uniquement les frais PADI ou SSI) en échange de votre travail pour le centre. D’autres facteurs comme logement/bouffe compris, coût de la vie sur place, billet d’avion, visa…sont bien sur également à prendre en compte.

Pour plus d’infos, voir l’article : « divemaster pas cher, comment ne pas payer son divemaster ? » 

3/ AUTRES AVANTAGES QUE PEUVENT PROPOSER LES CENTRES

3-Djé deep blue.jpg

  • Plongées gratuites avant de commencer : s’il vous manque des plongées pour commencer votre divemaster (il vous en faut 40), certains centres vous proposent de plonger gratuitement ou à tarif réduit.
  • Logement gratuit : certains peuvent vous proposer de loger dans des dortoirs (Koh Tao et Utila par exemple) ou des petites chambres (Roatan par exemple).
  • Repas inclus : si vous assistez un centre et qu’ils font beaucoup d’excursions à la journée, vous aurez le petit dej/déjeuner d’inclus sur le bateau.
  • plonger à vie avec le centre : alors c’est très commercial ! Certains vous diront que vous pourrez plonger à vie avec eux. En pratique, un, ce n’est pas toujours le cas quand vous revenez sur place (ils trouvent toujours une excuse). Deux, une fois que vous avez plongé pendant 2/3 mois au même endroit, vous n’avez pas forcément envie de revenir mais plutôt de découvrir d’autres destinations !

4/ L’AMBIANCE

4-ambiance-photo-de-groupe-snorkel-test
Bon, cela sera une question de choix mais soyez sûr de bien vous renseigner sur le type d’ambiance du lieu de votre destination pour être sûr qu’elle convienne à vos attentes. Entre un divemaster en Egypte, aux iles Gili, en Thaïlande, aux Maldives ou à Roatan ce n’est pas la même ambiance !

Pour plus d’info, voir l’article : « où faire son divemaster ? Quel sont les meilleurs endroits pour faire son divemaster ? »

5/ BELLES PLONGEES

5-belle-plongee-ray-aigle
Bon, ça je pense que ça semble évident ! Renseignez-vous bien sur ce que vous pouvez voir sur place. Bien sûr, si vous allez dans une région tropicale, il y a peu de chance que vous soyez déçu ! N’hésitez pas à lire les autres articles de plongeurbaroudeur où je décris pas mal de destinations.

6/ TAILLE DU CENTRE

6-gili-air-divers-centre
Je vous conseille de le faire dans un centre de taille moyenne. Je ne vous recommande vraiment pas de le faire dans un centre qui va être une « usine à divemaster » où vous pourrez être 20-30 DMT (DiveMaster in Training, un divemaster en formation), principalement sur Koh Tao en Thaïlande et Utila en Honduras. Ne prenez pas forcement non plus un petit centre, vous risquez de vous embêter et de ne pas plonger tous les jours ! Un centre qui fait au moins 3 sorties par jour avec 2 à 6 DMT c’est la bonne moyenne. Après c’est vous qui voyez…

7/ POSSIBILITES APRES LE DIVEMASTER

7-instructor-pool-session
Alors, tout dépend de ce que vous voulez faire après, mais essayez de savoir quelles sont les possibilités après votre divemaster. Je vous arrête tout de suite, travailler uniquement en tant que divemaster sera très très dur et ne vous rapportera pas beaucoup d’argent. Quand je parle de possibilités c’est plus dans le sens où vous voulez devenir instructeur, il faut donc un centre IDC sur l’ile (IDC = Instructor Development Course, la formation pour devenir instructeur) et travailler en tant qu’instructeur. Vous avez beaucoup plus de chances de trouver un job d’instructeur là où vous aurez fait votre divemaster.

8/ EN PLUS DE LA FORMATION

8-changer-un-join-torique
Même si vous prenez une formation sous forme de stage, certains centres proposent des éléments supplémentaires. Ex : réparation de matériel, connaissance de la vie marine locale, apprendre à amarrer un bateau, préparation du matériel de sécurité du bateau, remplir les bouteilles avec un compresseur…

9/ PADI OU SSI ?

9-logo-ssi-vs-padi

J’ai fait un article complet sur les différences entre PADI et SSI , mais en gros c’est la même chose ! Etre divemaster SSI ne vous empêchera pas de devenir instructeur PADI (c’est ce que j’ai fait) et vice versa. La théorie et la pratique sont quasi équivalentes.

Le divemaster PADI a quand même quelques avantages (il permet de faire des baptêmes et des « refresh» (des remises à niveau), alors que SSI demande une petite formation complémentaire. Mais encore une fois, il vous sera très dur de pouvoir travailler en tant que divemaster, surtout en Asie.

Pour plus d’info, voir l’article : « PADI vs SSI, toutes les différences »

10/ ALORS QUEL PAYS ET DESTINATION CHOISIR ?

10-carte-asie-sud-est
Si vous voulez allier tout ce que j’ai mis au-dessus, je dirai que vous avez le choix entre 2 grandes zones : l’Asie ou les Caraïbes. A vous de comparer tous les points ci-dessus et trouver le bon lieu !

Vous pouvez bien sûr également le faire en mer rouge, en Australie, en Afrique…

logo like ma FB sur article

logo like ma YT sur article

 

 

 

Les autres articles concernant le divemaster :

 

Retour en haut

Publicités